• Natashia Moraes

L’hiver, mon petit enfant intérieur ….

Dernière mise à jour : 19 janv.

Qu'est-ce que le conte de Saint Nicolas nous apporte comme nourriture et inspiration pour notre prochaine danse ?


Les nuits s'allongent, le froid se présente, l'hiver approche. En parallèle, viennent les fêtes populaires, les rassemblements qui réchauffent, les contes qui inspirent et les hommages aux enfants. Dans ce contexte, la synchronicité nous amène à célébrer un énième rite et à offrir la prochaine TransDance & CacaoCeremony le 4 décembre, veille de la Saint Nicolas, figure légendaire très populaire dans nos contrées.



La Transdanse & CacaoCeremony est une cérémonie dans laquelle nous célébrons la vie qui palpite dans le corps et dans la nature à travers la médecine de la danse et du cacao, une occasion de (re)connecter avec la danse des cycles naturels. Et je crois que vous vous demandez maintenant quel serait le rapport entre la cérémonie que nous proposons et cette fête folklorique ? Qu'est-ce que le conte de Saint Nicolas nous apporte comme nourriture et inspiration pour notre prochaine danse ? Dans ce texte, nous allons brièvement contextualiser l'essence de ce que la vie nous invite à célébrer ensemble ce 4 décembre.


Selon la légende, Saint Nicolas était un homme d'origine turque né entre 230 et 270 de notre ère, il est devenu évêque ou archevêque de Myren.

Fresque de l'évêque Saint-Nicolas de Bari qui a inspiré le personnage de Père-Noël
Légende de Saint-Nicolas

Il est devenu un saint après avoir accompli quelques miracles tels que sauver 3 enfants du contrôle d'un boucher en ressuscitant leurs doigts coupés par le méchant. La fête de la Saint Nicolas se traduit par le plaisir des enfants avec des bonbons, des biscuits et parfois aussi des cadeaux, comme on le fait le jour de Noël.


En remontant un peu dans le temps et en sauvant la culture antique de l'Europe, on retrouve les racines de Saint Nicolas dans la célébration du solstice d'hiver. Pour les anciens Celtes, habitants de cette terre avant la colonisation chrétienne, l'hiver était considéré comme un petit enfant, car c'est la saison où la vie se renouvelle, représentant le stade embryonnaire de l'être humain et sa petite enfance avec son ingéniosité, sa fragilité et sa vulnérabilité. Pendant cette période de l'année où les nuits sont plus longues et plus froides, à une époque où les vivres se font rares, la priorité est donnée à nourrir les enfants car ils sont l'avenir des communautés, ainsi qu'à les garder heureux et protégés afin qu'ils puissent surmonter plus facilement la peur des ténèbres.

A cette époque où il n'y avait ni électricité ni chauffage dans les maisons entourées de forêts, l'hiver faisait vraiment peur. La peur et l'insécurité des gens augmentaient à mesure que l'obscurité s'étendait. Ce n'est pas un hasard si dans les légendes européennes il y a tant d'histoires sur les loups, les ogres et autres monstres et malfaisants qui ont dévoré les enfants, ainsi que les héros qui les ont sauvés.

Symboliquement, ces méchants étaient des représentations de l'ombre humaine dévorant la conscience, de l'innocence - de l'enfant humain - la peur de la mort et de la misère qui s'éveillait pendant les nuits sombres et froides de l'hiver et qui mettait l'enfant intérieur au défi de mûrir face à ses conflits. D'autre part, les héros étaient les maîtres spirituels, les sages, les druides qui ont nourri leur peuple avec des valeurs, des espoirs et une sagesse spirituelle, leur ont appris à faire face à leurs propres démons et à grandir spirituellement et moralement.


L'histoire de Saint Nicolas est une version « actualisée » de la symbolique profonde de la relation entre les êtres humains et la nature à cette époque de l'année. Le boucher dévorant des enfants a remplacé l'ogre, les enfants du conte représentent l'ingéniosité et la vulnérabilité humaines, et les sages druides ont été remplacés par l'image d'un homme clerc, Saint Nicolas.


Quelle que soit votre version, les festivités hivernales nous invitent à plonger en nous-mêmes et à allumer le feu de la joie, renouveler les espoirs et partager le meilleur que nous gardons avec nos amis et notre famille, multipliant notre richesse et notre abondance par l'amour distribué. Décembre, mois des enfants, est le moment d'honorer nos enfants, neveux, petits-enfants, petits amis, surtout notre enfant intérieur, celui qui dort seul dans la chambre noire, émotionnellement fragile et vulnérable à l'imagination et aux émotions primitives, mais en même temps contient la graine du grand potentiel créatif que nous portons en nous. Décembre est le mois marqué par la froide obscurité mais aussi par la victoire de la force et de la sagesse sur nos faiblesses naïves. C'est le moment de célébrer !



C'est pourquoi, lors de cette Cérémonie TransDance

Connexion avec son enfant intérieur
Foto du TransDance

Cacao du 4 décembre, nous vous invitons à danser notre ingéniosité avec pureté et joie, à honorer notre essence avec simplicité, à plonger dans nos besoins les plus profonds et à les embrasser, les embrasser et les mettre en mouvement. Nous vous invitons à retourner notre terre et découvrir les graines qui sont stockées et gardées en nous, les chauffer et les nourrir pour qu'elles puissent germer davantage. Nous vous invitons à renforcer le courage d'être des lumières dans le noir et d'illuminer notre corps et notre conscience avec le sourire spontané d'un enfant qui danse, car il vit tout simplement sa liberté naïve !

Le cacao nourrira les corps, les cœurs et la conscience de cette force créatrice contenue en nous afin que nous puissions continuer à nous étendre et partager notre lumière dans le monde !

Au solstice d’hiver, il n’y a ni monstre ni sauveur, ni superstition ni terreur, rien de bon ou de méchant, mais simplement un enfant innocent qui sommeille et la dure réalité de l'hiver. C'est la vie en gestation dans la terre.

Cette période d'incubation est cruciale.

Prenons soin de cet enfant intérieur.

Il veut y survivre malgré la noirceur du dehors et les griffes du froid. C'est pourquoi le foyer doit être chaud et doux.

Le désir de cet enfant est de se réaliser pleinement, dans la lumière revenue.

Il s'y prépare.

Il y parviendra au prochain printemps.”

Frédérique Badoux

Source d' information historique et lecture recommandée pourapprofondir le sujet:

http://milo-epopeecelte.blogspot.com/2017/11/st-nicolas-quy-t-il-derriere-la-legende.html

https://milo-epopeecelte.blogspot.com/2009/05/solstice-de-decembre-un-enfant-nomme.html

41 vues0 commentaire